Nous recyclons les déchets de « glassine » (supports d’étiquettes adhésives)

Attention ! pas d’étiquettes autocollantes résiduelles ! (maximum 0,1%)

Attention ! pas de glassine plastifiée : cette glassine ne se déchire pas. Elle est habituellement utilisée pour porter les étiquettes plastiques transparentes.

En savoir plus : la Champagne eco-exemplaire en matière de recyclage des déchets de l’étiquetage (glassine) :

Nos collectes de glassine ont commencé sous l’impulsion du Comité Interprofessionnel des Vins de Champagne (CIVC) basé à Epernay et Reims (51).

Le CIVC ayant à cœur de voir l’intégralité des déchets recyclables de la profession réellement recyclés à 100%, il a agi énergiquement pour que la collecte des petits et moyens gisements ne soient pas délaissée. En effet, en 2017, seuls quelques gros gisements de glassine sont collectées par les fabricants d’étiquettes. La plupart sont transportés en Autriche pour leur recyclage.

C’est à cette période, en 2017 que VALOPTEAM a lancé ses collectes mutualisées dans la Marne, l’Aisne, les Ardennes et l’Aube.

Le CIVC va plus loin dans sa démarche éco-exemplaire et cherche comment limiter les kilomètres parcourus pour le recyclage. Dans le même temps, l’usine de GREENFIELD à Château-Thierry, à 40 km environ d’Epernay, fait connaître sa capacité technique en matière de recyclage des glassines.

Ainsi, nous collectons et préparons les déchets de l’étiquetage produits en Champagne mais aussi dans d’autres régions et dans d’autres industries. Celles-ci sont recyclées en France dans l’usine GREENFIELD devenue WEPA GREENFIELD SAS en 2019.